Quelles serrures pour quelle utilisation?

Les serrures à mécanisme

 

Dans les Hauts-de-Seine comme dans le reste de l’Île-de-France la serrure est un élément important pour assurer la sécurité d’un lieu. Il en existe de toutes les sortes de modèles et de marques. Voyons les diverses utilisations qu’on peut en faire, que ce soit pour un domicile, une boutique, un commerce ou tout autre type de local professionnel.

Les serrures à mécanisme

Serrure à garniture: C’est un des verrous les plus anciens pour une porte d’entrée dont l’utilisation n’est plus vraiment à l’ordre du jour dans le 95 comme partout ailleurs. Concrètement, pour ouvrir, la clé suit un relief. On trouve encore ce genre de modèle dans le commerce, comme à Nanterre ou à Malakoff, villes situées dans le département des Hauts-de-Seine, mais on l’installe de moins en moins. En effet, le niveau de sécurité qu’elle offre est plutôt assez faible. Son utilisation est très appropriée pour la fermeture d’un abri de jardin ou encore un abri de jardin, c’est-à-dire, des endroits qui ne renferment pas des objets d’une très grande importance.

Serrure à gorges: Dans ce genre de serrure, on pose quelques battants métalliques. Lorsque la clé à gorge est insérée au sein du panneton, elle les soulève. Dans le cas où le panneton ne correspond pas à la clé introduite, les gorges présentes bloquent et la porte d’entrée reste donc fermée.

Une serrure à cylindre

Commençons par la serrure à pompe. On place des pistons qu’on peut trouver à n’importe quel endroit autour du cylindre. Le niveau de sécurité qu’elle offre est supérieur à celui d’une serrure tubulaire mais reste un système de verrouillage qui est facile à crocheter si on dispose des outils adéquats.

De nos jours, l’utilisation d’une serrure à goupilles est de plus en plus fréquente. Pour pouvoir ouvrir ce modèle de verrouillage, on dispose d’une clé crantée et plate qu’on doit introduire dans le cylindre, au niveau du panneton. Il faut que le motif de ce dernier corresponde à la clé, quand c’est le cas elle tourne, ce qui libère les pistons. Ceux-ci sont poussés en bas grâce à des ressorts et ainsi on peut procéder au déverrouillage.

On finit de parler des serrures à cylindre avec le modèle qui est dit “tubulaire”. Le fonctionnement est assez similaire à une serrure à goupilles à la différence près que les pistons sont placés en cercle tout autour du barillet – ce terme étant, au même titre que le canon, un synonyme – à la place d’être aligné sur la partie supérieure. C’est en grande partie pour cela que le panneton de la clé est circulaire. On observe ce genre de verrou sur un cadenas de scooter ou de vélo, mais sur une porte d’entrée puisque le niveau de sécurité apporté n’est pas assez fiable.

Une serrure avec une gâche électrique

Il s’agit d’une serrure électrique qui a la particularité de ne pas toujours avoir besoin d’une clé. Le pêne est retenu dans la gâche grâce à la tension électrique. Lorsque celle-ci est rompue, le pêne est libéré. Cela peut se faire par une empreinte digitale d’un doigt, par l’utilisation d’un code ou encore un badge.

On peut aussi activer ce type de verrou par le biais d’une commande extérieure, comme un interphone, on parle alors d’une ouverture à distance. Grâce à ce mécanisme, on peut ouvrir, par exemple, la porte d’entrée d’un immeuble à un visiteur qu’on attend une fois qu’il s’est identifié avec un micro relié entre l’entrée du bâtiment et celle de l’appartement concerné. La gâche électrique apporte un niveau de sécurité supplémentaire à une serrure.

Différentes poses de serrure

Il existe différentes façons d’installer une serrure. Premièrement, il y a les poses en applique. Dans celles-ci, le coffre du verrou est visible. On la fixe directement au portail ou à la porte d’entrée. Esthétiquement, ce n’est pas la pose la plus recommandée, mais elle apporte une bonne fiabilité. On peut avoir affaire à une pose de serrure monopoint ou bien multipoints. Pour cette dernière, la tringlerie est aussi visible.

On peut aussi recourir à l’utilisation d’une pose de serrure carénée, il s’agit de la même chose que l’installation observée dans le précédent paragraphe. Sauf qu’elle est totalement masquée à l’aide d’un capot à hauteur de la porte. Enfin, on trouve les poses à larder qu’on peut aussi trouver sous le nom de serrure à mortaiser et à encastrer. On encastre le coffre au sein de la porte, il n’est donc pas visible. On peut le faire pour un verrou multipoints ou monopoint.

Vous souhaitez changer de serrure dans les Hauts-de-Seine? Nos serruriers se déplacent dans toutes les villes du 95 pour une prestation réalisée dans les règles de l’art. Pour nous contacter à tout moment, il suffit de composer le 06 17 98 42 42. Nous pratiquons des tarifs abordables et travaillons pour les particuliers et les entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *