Comment sécuriser un lieu avec la serrurerie?

Serrure cylindre blindage

Dans le domaine de la serrurerie, la sécurité occupe une place prépondérante dans la mesure où une porte d’entrée peut être équipée de divers éléments afin de protéger l’intérieur d’un lieu donné. En effet, que ce soit pour le domicile d’un particulier, les locaux d’un bâtiment administratif ou encore la porte d’un commerce, la sécurisation devient un enjeu majeur depuis plusieurs années dans le département des Hauts-de-Seine tout comme dans l’ensemble de l’Île-de-France. Pour réussir à se prémunir de potentielles tentatives d’effraction ou d’intrusion, il existe plusieurs moyens que nous allons analyser dans cet article.

Comment renforcer la sécurité d’un lieu avec une serrure dans le 92?

Au sein d’une serrure, il existe divers éléments et plusieurs mécanismes capables de renforcer efficacement le niveau de sécurité d’un lieu. Commençons par voir en quoi le cylindre d’une serrure peut améliorer la protection d’un intérieur. Dans le 92 et le reste de la France, la grande majorité des serruriers utilisent un cylindre européen qui répond à plusieurs normes permettant d’obtenir un niveau de sécurité optimal.

Tout d’abord, situons le cylindre au sein d’une serrure. Celui-ci représente le centre névralgique de la serrure et c’est à l’intérieur du barillet, autre terme pour désigner un cylindre que l’on insère la clé pour ouvrir une porte d’entrée dans le 92, comme par exemple à Bagneux. Il s’agit d’un ensemble de mécanismes et d’éléments de serrurerie qui permettent d’éviter significativement une hypothétique tentative de crochetage initiée par un potentiel cambrioleur, renforçant par la même occasion la sécurité du lieu concerné.

Comment fonctionne un cylindre?

Cette pièce de serrurerie est constituée de 4 composants qui jouent chacun un rôle important dans la protection d’une porte d’entrée. Parmi ces éléments, deux sont imbriqués l’un dans l’autre, c’est le rotor qui se trouve dans le stator. Le premier désigne la partie mobile du barillet tandis que le second est une composant fixe, qui ne bouge qu’indirectement grâce à un système de goupilles. Celles-ci sont au nombre de 2, l’une étant passive et située au niveau du stator tandis que l’autre est dite active, elle se trouve en dessous du rotor

Sous cet ensemble d’éléments de serrurerie, on place un ressort qui relève les deux composants tant qu’aucune clé ne tourne à l’intérieur du canon (synonyme de cylindre) permettant de maintenir la porte d’entrée d’un lieu fermée et donc sécurisée. Naturellement, si elle est fermée à clé, la sécurisation est plus forte. Le troisième élément présent au sein du barillet est une façon très efficace de renforcer la sécuris n’est autre que le panneton. On l’appelle aussi entraîneur du cylindre. C’est cette partie du canon qui permet de verrouiller ou de déverrouiller la serrure d’une porte d’entrée.

L’ouverture d’une porte dans les Hauts-de-Seine

Les encoches du panneton doivent correspondre avec le mécanisme d’ouverture de la serrure afin de pouvoir procéder à l’ouverture de la porte du lieu en question. C’est en tournant la clé à l’intérieur du cylindre que les encoches s’emboitent avec les mécanismes permettant au rotor puis au pêne de se libérer pour ouvrir la porte. Concrètement, pour l’ouverture d’une porte, cela se passe ainsi: Lorsqu’on tourne la clé à l’intérieur du cylindre, le rotor pousse vers le bas le stator qui à son tour abaisse le ressort présent en dessous. Ceci permet au pêne demi-tour de rentrer dans la gâche permettant l’ouverture de la porte.

Un cylindre de qualité permet de pouvoir faire face à plusieurs situations en matière de sécurité. Par exemple, dans les Hauts-de-Seine, département dans lequel on installe souvent un cylindre européen. Celui-ci offre la capacité à la porte d’entrée de résister à diverses tentatives d’intrusion comme l’arrachement, la percussion, le perçage ou encore le crochetage. Plus le cylindre est complexe plus le temps nécessaire pour réaliser l’une de ces 4 potentielles tentatives d’effraction est important. Selon plusieurs études, les cambrioleurs restent en moyenne 10 minutes pour tenter d’ouvrir une porte, or avec un cylindre assez fiable, on peut assurer le fait qu’un potentiel crochetage prenne plus de 15 minutes. Il y a donc moins de risques de se faire cambrioler en faisant installer un barillet de haute qualité dans le 92 ou bien dans le reste de la région Île-de-France.

Le blindage, pour améliorer la sécurité d’un lieu

Lorsqu’on parle de sécurité pour un lieu, on pense tout de suite à une porte blindée qui est un bon moyen pour améliorer la sécurisation de n’importe quel lieu. Il existe plusieurs types de blindages apportant différents niveaux de sécurité à une porte d’entrée. Le choix du blindage que l’on installe  dans les Hauts-de-Seine ou dans un autre département d’Île-de-France dépend en grande partie de 2 choses primordiales: D’une part, les besoins en fonction de la situation géographique de la fréquence des déplacements et dans un second temps les attentes plus secondaires, tel que l’esthétique de la nouvelle porte d’entrée blindée.

Le blindage le plus courant dans le 92 est dit classique. C’est une couche d’acier d’une épaisseur minimale de 2 millimètres qu’on appose sur la face intérieure de la porte d’entrée. Il s’agit d’un blindage léger mais qui peut tout de même s’avérer efficace face à plusieurs situations.

Le blindage double couche

Il s’agit d’un blindage de très bonne facture qui apporte un très bon niveau de sécurité à toute porte d’entrée. Ce sont deux couches de bois entre lesquelles on insère deux couches d’acier. En ce qui concerne le point de vue esthétique, le bois permet d’avoir un assez beau rendu élégant tout en restant sobre.

Les autres façons de blinder une porte sont moins souvent observables. On parle de blindage pivot, dans ce cas, les paumelles qui remplacent les traditionnels gonds de la porte sont soudées. On y ajoute une plaque de tôle pour renforcer encore plus la sécurité du lieu qui bénéficie de ce type de blindage. Il existe aussi le blindage tout métal qui est extrêmement résistant mais difficile à poser dans la mesure où on touche au bâti accolé à la porte d’entrée, il est donc nécessaire d’avoir une autorisation du syndic pour pouvoir installer ce genre de blindage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *